Angela Davis appelle à la résistance collective aux Etats-Unis

lundi 23 janvier 2017

Angela Davis appelle à la résistance collective
La Marche des femmes a répondu hier, en six cents points du globe, à l’investiture du 45e président nord-américain, Donald Trump : une foule écrasante. Aux États-Unis, des rues de Chicago à celles de Portland, des squares de New York aux places de Boston, on dénombra plus de deux millions de manifestant.e.s : le milliardaire fait en effet l’objet de plusieurs accusations d’agression sexuelle et s’est vanté de pouvoir « tout faire » sur les femmes, sans souci de leur consentement, du fait de sa célébrité médiatique.

La militante féministe Angela Davis, figure du Mouvement noir de libération des années 1970 et candidate par deux fois à la vice-présidence des États-Unis en tant que membre du Parti communiste, en était. « Les prochains 1 459 jours de l’administration Trump seront 1 459 jours de résistance », a-t-elle lancé. Nous traduisons le discours qu’elle a prononcé à Washington.

La suite : http://www.revue-ballast.fr/angela-davis-appelle-a-resistance-collective/

Etats-Unis. La résistance après le jour de l’inauguration présidentielle

Vendredi 20 janvier 2016, Donald Trump prêtera serment en tant que président des Etats-Unis. Un homme qui a encouragé ses partisans à attaquer physiquement des protestataires et qui a fanfaronné sur le fait d’avoir harcelé et agressé sexuellement des femmes occupera bientôt le poste le plus puissant du pays. Des déportations massives [de migrants], des baisses d’impôts pour les riches et les entreprises, un « maintien de l’ordre » raciste et des incarcérations de masse, l’enregistrement obligatoire par le gouvernement de tous les musulmans américains ainsi qu’une attaque en règle contre les soins de santé procréative et le droit à l’avortement constituent autant de promesses de l’administration Trump à venir. Pensez-vous qu’il ne s’agit que de propos en l’air ? Observez seulement le cabinet de Trump, une parade de néandertaliens de droite, de fondamentalistes chrétiens, de nationalistes blancs qui travailleront main dans la main avec un Congrès contrôlé par le Parti républicain.

La suite : http://alencontre.org/ameriques/americnord/usa/etats-unis-la-resistance-apres-le-jour-de-linauguration-presidentielle.html

Etats-Unis : à quoi ressembleront les "Trumponomics" ?

La politique économique revendiquée par le nouveau président des Etats-Unis, Donald Trump, ne peut se concevoir qu’autour de trois piliers complémentaires, à savoir le protectionnisme, les baisses d’impôts et la dérégulation financière, avec un seul but : rétablir la puissance étasunienne.
L’impensable est donc devenu réalité. L’arrivée du fantasque et clownesque magnat de la construction Donald Trump aux commandes de la première puissance mondiale, est, depuis ce 20 janvier, la nouvelle donne avec laquelle le monde devra compter. L’homme a certes été élu 45e président des Etats-Unis avec plus de 3 millions de voix de moins que son adversaire, il est certes le président le moins populaire en début de mandat de ces dernières années, mais Donald Trump ne doute pas de sa légitimité, du reste légalement acquise, et entend donc appliquer son programme, y compris sur le plan économique. C’est ce qu’il a montré sans ambiguïté au cours de la phase de transition.

Quelle sera la politique économique du nouveau président ? A quoi ressembleront les « Trumponomics » sur lesquels les marchés financiers et quelques grands capitaines d’industrie du monde entier (à commencer par Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France, qui est venu faire acte d’allégeance à la Trump Tower de New York) comptent tant ?

La suite : http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/etats-unis-a-quoi-ressembleront-les-trumponomics-632093.html



Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345