L’abandon de la taxe financière européenne, un défi majeur pour Hulot

samedi 1er juillet

Médiapart
29 juin 2017 Par Romaric Godin

Emmanuel Macron semble avoir enterré la taxe européenne sur les transactions financières lors du sommet européen du 22 juin dernier. Un défi pour son ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Le gouvernement entend mener cette transition écologique sans casser la logique financière de l’économie.
« Make Our Planet Great Again » ? Peut-être, mais pas à n’importe quel prix. Le président de la République Emmanuel Macron a fait, depuis l’annonce de la sortie des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat, de la lutte contre le réchauffement climatique le fer de lance de sa communication internationale. Ce week-end, il s’est ainsi affiché avec Arnold Schwarzenegger, ancien gouverneur républicain de Californie et opposant à Donald Trump, pour, d’après ce dernier, parler « des questions environnementales pour un futur vert », vidéo postée sur Twitter à l’appui.

Mais derrière cette belle opération de communication, Emmanuel Macron semble avoir entrepris de déconstruire l’un des piliers du financement de la transition écologique et énergétique : la taxe sur les transactions financières (TTF). Là encore, pourtant, la communication gouvernementale avait pu faire croire à une certaine détermination dans ce sens. Le 6 juin, quelques jours après la décision de Washington, le chef de l’État avait reçu des associations, des entreprises et des scientifiques pour évoquer la lutte contre le changement climatique. Selon l’association Oxfam, il avait alors assuré qu’il « parviendrait à un accord sur la TTF européenne durant l’été ». En théorie, cette TTF européenne, portée par dix pays, dont la France, l’Allemagne et l’Italie, et visant à taxer les flux financiers à hauteur de 0,01 % à 0,1 %, devait rapporter 35 milliards d’euros qui auraient dû financer en partie les investissements nécessaires à la transition énergétique et le Fonds vert prévu par l’accord de Paris pour aider les pays en développement à entamer cette même transition.

Mais voici que, selon le quotidien économique belge L’Écho dans son édition du 23 juin, Emmanuel Macron aurait indiqué à ses homologues européens, lors du sommet du 22, qu’il n’était pas question d’évoquer à nouveau ce projet avant la fin des négociations sur le Brexit. Une position à laquelle personne n’a, du reste, rien trouvé à redire autour de la table. Or, hasard sublime du calendrier, Les Échos de ce lundi 26 juin publient une « enquête » confidentielle de la Cour des comptes sur la TTF française, en vigueur depuis 2012, qui est « très critique ». En fait, cette « enquête » est un violent réquisitoire contre l’idée de « taxe Tobin » qui rapporterait moins que prévu, frapperait les investisseurs plutôt que les financiers (mais n’est-ce pas aussi le but ?), ne décourage pas le trading à haute fréquence et, enfin, est vouée à l’échec en raison… de l’échec de la TTF européenne !
Suite Médiapart.....



Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123