Procès collectif BDS 57 / TEVA (suite...)

dimanche 16 avril

Nouveau procès le 5 octobre 2017 !

En janvier 2016, soit un an après les faits, le président de l’association BDS 57 est auditionné suite à une plainte de la société pharmaceutique TEVA, entreprise israélienne qui participe par sa complicité avec le régime d’apartheid à l’exploitation des Palestiniens. Notre organisation agissait dans le cadre d’une campagne nationale incitant les pharmaciens de l’agglomération messine, par une lettre argumentée, à ne pas se fournir en produits génériques TEVA, sachant que le client comme le fournisseur peuvent se procurer d’autres génériques. Après avoir tenté de classer la plainte, dans un contexte de répression accentuée visant à criminaliser toute action revendicative citoyenne, le procureur a décidé qu’il y aurait procès pour discrimination et celui-ci est fixé le 24janvier 2017 au Tribunal de Grande Instance de Metz s’est tenu le 2 février 2017 après un premier report. Le 23 février le tribunal rendait son verdict et décidait la prescription de cette affaire mais le parquet, suivi des parties civiles, ont fait appel de cette décision. Un nouveau procès devant la cour d’appel de Metz est donc fixé au 5 octobre 2017.
Vous pouvez apporter votre soutien :

- en signant la pétition en ligne (http://relaxepourrichard.wesign.it/fr) et/ou

- en faisant, sur le site Helloasso (https://www.helloasso.com/…/soutien-financier-a-richard-et-…), un don qui permettra de faire face au frais de justice devant être engagés.

En soutenant le collectif BDS 57 est plus particulièrement son président, vous affirmez votre attachement à la liberté d’expression et à l’usage d’actions collectives non-violentes visant à alerter le public et les professionnels de la santé sur la complicité de crime que représente les entreprises issues de l’apartheid israélien.

En soutenant le collectif BDS 57, vous n’acceptez pas plus que nous l’accusation mensongère d’antisémitisme dont sont victimes les militants et toute personne qui s’alarment de la situation de violence et d’injustice régnant en Israël et dont sont victimes les Palestiniens.

Affirmons notre droit au boycott, la France restant le seul pays à en interdire la pratique quand il cible la politique d’Israël…

Demandons l’abrogation en France de mesures répressives indignes d’une démocratie, mesures qui portent atteinte à la liberté d’expression et visent à terme toute forme de revendication politique, syndicale ou simplement citoyenne !

Soutenons notre camarade injustement inculpé !

Relaxe pour Richard, président du collectif BDS 57, militant de la cause palestinienne et membre de l’Union Juive Française pour la Paix !



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031