Abeilles : l’hécatombe

jeudi 12 juillet

Le gouvernement s’apprête à délivrer des dérogations pour que les multinationales du toxique puissent continuer à vendre des pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles et nous n’avons que quelques semaines pour agir.

Si la loi Biodiversité interdit ces pesticides à partir de septembre 2018, elle offre cependant au gouvernement le pouvoir d’accorder des dérogations jusqu’en 2020. Et c’est ce que le gouvernement s’apprête à faire alors que nous savons combien la situation est alarmante pour les abeilles !

Mais il n’est pas tard tard pour renverser la balance en notre faveur.

Nous savons que des réunions gouvernementales ont lieu en ce moment-même et nous devons agir vite face au lobbying intense qu’exercent les industriels de l’empoisonnement. Soyons nombreux à faire front et pousser le gouvernement à n’accorder aucun permis de tuer pour les abeilles.

Dires au gouvernement français de n’accorder aucune dérogation à l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles !
Signez :
https://actions.sumofus.org/a/pas-de-derogations-p...

Les preuves attestant de la nocivité des néonicotinoïdes n’ont cessé de s’accumuler ces dernières années. La situation est tellement critique que plus de 200 éminent-es scientifiques ont récemment publié dans la prestigieuse revue Science une tribune appelant à l’interdiction sans délai de ces pesticides impliqués directement dans l’effondrement de la biodiversité terrestre et aquatique.

Car chaque année ce sont plus de 300 000 colonies d’abeilles qui sont décimées par ces pesticides utilisés massivement dans l’agriculture conventionnelle. L’année 2018 a été particulièrement sombre : des apiculteurs évoquent des taux de perte dépassant les 80 % dans certains territoires selon Le Monde. Et les abeilles ne sont pas les seules victimes… L’usage de ces pesticides — qui remplissent les poches de multinationales du toxique comme Bayer — a des conséquences dramatiques sur tous les pollinisateurs et toutes les espèces d’insectes. En moins de 30 ans, les populations d’insectes auraient chuté de près de 80 % en Europe, mettant ainsi en danger des centaines d’espèces d’oiseaux, menacées de disparition.

Les néonicotinoïdes sont en réalité une véritable arme de destruction massive pour notre biodiversité. Leur toxicité s’inscrit durablement dans nos écosystèmes. Nous devons dès maintenant mettre un coup d’arrêt à ce désastre.

Dites au gouvernement de n’accorder aucune dérogation aux industriels tueurs d’abeilles !

Lien : https://actions.sumofus.org/a/pas-de-derogations-p...

En 2016, c’est grâce à la mobilisation de nombreuses ONG et celle de plus de 560 000 membres de SumOfUs que nous avons réussi à obtenir une victoire historique contre les néonicotinoïdes avec l’adoption de la loi Biodiversité. Allons encore plus loin en exigeant qu’aucune dérogation ne leur soit accordée.

Campagne en partenariat avec Agir pour l’Environnement :


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123

Brèves

Nouveau film de Gilles Perret et François Ruffin

dimanche 17 février

"J’veux du soleil !" : montage terminé ! Des nouvelles de notre film en salle le 3 avril, on l’espère, une bombe de colère et d’espoir (...)

Impôts : Bruno Le Maire annonce l’obligation pour les grands patrons d’être domiciliés fiscalement en France

lundi 11 février

Ludovic Dupin avec AFP, pour Novethic

Après la révélation du cas de Carlos Ghosn qui payait ses impôts aux Pays-Bas, le gouvernement a (...)

Maigre bilan pour les baisses des cotisations

samedi 9 février

Analyse de Michel Husson dans Alternatives Economiques le 06/02/2019 :

Les politiques d’allègements de cotisations sociales se (...)

En 2018, les groupes du CAC 40 ont versé 57,8 milliards d’euros à leurs actionnaires, soit la moitié de leurs profits.

jeudi 17 janvier

CAC 40 : au bonheur du capital- 9 janvier 2019 Par martine orange pour Médiapart, extraits :
Ces sommes ne se retrouvent pas dans le (...)

Wall Street accuse sa pire débâcle hebdomadaire depuis la crise financière

mercredi 26 décembre 2018

AFP•21/12/2018 à 23:29
Hausse des taux d’intérêt, menace de blocage des administrations à Washington et de ralentissement (...)

Inegalités - Les cinq fractures françaises

samedi 22 décembre 2018

Xavier Molénat, Guillaume Duval et Vincent Grimault
21/12/2018 pour Alternatives économiques, extraits :

Au départ, beaucoup (...)

Suppression de postes, chute en Bourse : Bayer dans la tourmente après le rachat de Monsanto

mercredi 19 décembre 2018

Par Marina Fabre pour Novetic

Comment Bayer va sortir de la crise ? Depuis la fusion avec Monsanto, son titre a perdu 38 %. Les 9 300 (...)