Après le revirement de l’Allemagne, le glyphosate est renouvelé pour 5 ans dans l’Union européenne... contre l’avis de la France

dimanche 17 décembre 2017

Publié le 27 novembre 2017 par Novethic .
Contre toute attente, les États membres ont approuvé à la majorité une autorisation pour cinq ans en Europe du désherbant glyphosate. La France, comme elle l’avait annoncé, s’y est opposée. Mais l’Allemagne, habituellement abstentionniste, a fait pencher la balance en approuvant le renouvellement de l’herbicide phare de Monsanto... Une entreprise bientôt allemande puisqu’elle va fusionner avec Bayer.
L’Europe va renouveler pour cinq ans la licence du glyphosate, le très controversé désherbant de Monsanto, classé cancérogène probable par l’OMS. Le couperet est tombé ce 27 novembre dans l’après-midi. Une décision inattendue. Plusieurs fois déjà la Commission a proposé aux 27 États membres de renouveler pour cinq ans le glyphosate mais aucune majorité qualifiée (à savoir, 55% des pays représentant 65% de la population) ne s’était dégagée.

"L’Allemagne a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique"

En comité d’appel, le lundi 27 novembre, le Royaume-Uni a voté pour la proposition ainsi que l’Allemagne, ce qui a fait pencher la balance. La Chancelière Angela Merkel, à la recherche d’une majorité gouvernementale dans son pays en s’alliant avec les Verts, avait jusqu’ici préféré s’abstenir. Mais cette perspective ayant avorté, l’Allemagne s’est finalement rangée du côté de la Commission.

"Elle a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique", interprète François Veillerette, interrogé par Novethic. Le porte-parole de Générations Futures fait ici référence à la fusion prochaine entre le géant de la pharmaceutique, Bayer, et le spécialiste des OGM, Monsanto. "Monsanto est désormais allemand", résume François Veillerette.

"On est parti de loin"

Générations Futures, avec le recul, y voit tout de même une petite victoire. Le glyphosate est autorisé pour cinq ans, alors que la France proposait un délai de 3 ans. Mais, "nous sommes partis de loin", se rappelle François Veillerette.

À l’origine, Monsanto demandait une autorisation pour 15 ans. La Commission envisageait, dans un premier temps, une période de 10 ans. Face au refus des États membres, elle a alors proposé sept ans, toujours sans succès. Entre temps, les citoyens se sont mobilisés. Une initiative a récolté près de 1,3 million de signatures, ce qui a conduit le Parlement a envoyé une alerte à la Commission en votant une interdiction, sous cinq ans, du glyphosate.

Le fruit du lobbying de Monsanto ?

"On attend maintenant que la France tienne ses engagements", demande Générations Futures rejointe par plusieurs associations. Car le gouvernement souhaite sortir, d’ici trois ans, du glyphosate en accompagnant les agriculteurs dans cette mutation. Le Premier ministre a d’ailleurs demandé aux ministres de l’Agriculture, Stéphane Travert, et de la Transition écologique, Nicolas Hulot, de rendre un rapport sur les alternatives au glyphosate, d’ici la fin de l’année.

http://www.novethic.fr/actualite/environnement/agr...


Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Brèves

Arrêts maladie : menace sur la Sécurité Sociale

lundi 13 août

Médiapart – 9 AOÛT 2018 – PAR YVES FAUCOUP - extraits :

Le gouvernement prévoit, dans la loi de financement de la Sécurité (...)

CONFLITS D’INTÉRÊTS - Quand les « Big Four » écrivent les règles fiscales de l’Europe

jeudi 12 juillet

10 juillet 2018 Par martine orange pour Médiapart, extraits :

Ils sont quatre – PWC, EY, KPMG et Deloitte – dominant le monde de (...)

FIN de la Sécurité Sociale

vendredi 6 juillet

A l’occasion de l’examen de la loi de modification de la Constitution, l’amendement numéro 694 a été adopté en commission des lois.

(...)

Réduction des contrats aidés : un « séisme » social pour les quartiers populaires et le monde associatif

mercredi 20 juin

Par Audrey Guiller 19 juin 2018, pour BASTA !
Lien : https://www.bastamag.net/Reduction-des-contrats-ai...

La réduction drastique des (...)

Vittel à sec : Nestlé a tout pompé !

mardi 19 juin

Le niveau de la nappe captive des grès (GTI) qui alimente l’eau potable dans le secteur Vosgien de Vittel-Contrexéville BAISSE (...)

En fusionnant avec Bayer, Monsanto va-t-elle échapper à des milliers de plaintes en justice ?

mercredi 13 juin

Le 11 juin 2018 par Sophie Chapelle pour l’Observatoire des Multinationales

La fusion entre Bayer et Monsanto est désormais effective, (...)

Réforme de l’apprentissage

lundi 11 juin

10 juin 2018 Par Mathilde Goanec pour Médiapart, extraits :

Le projet de loi réformant l’apprentissage, examiné lundi 11 juin à (...)