Après le revirement de l’Allemagne, le glyphosate est renouvelé pour 5 ans dans l’Union européenne... contre l’avis de la France

dimanche 17 décembre 2017

Publié le 27 novembre 2017 par Novethic .
Contre toute attente, les États membres ont approuvé à la majorité une autorisation pour cinq ans en Europe du désherbant glyphosate. La France, comme elle l’avait annoncé, s’y est opposée. Mais l’Allemagne, habituellement abstentionniste, a fait pencher la balance en approuvant le renouvellement de l’herbicide phare de Monsanto... Une entreprise bientôt allemande puisqu’elle va fusionner avec Bayer.
L’Europe va renouveler pour cinq ans la licence du glyphosate, le très controversé désherbant de Monsanto, classé cancérogène probable par l’OMS. Le couperet est tombé ce 27 novembre dans l’après-midi. Une décision inattendue. Plusieurs fois déjà la Commission a proposé aux 27 États membres de renouveler pour cinq ans le glyphosate mais aucune majorité qualifiée (à savoir, 55% des pays représentant 65% de la population) ne s’était dégagée.

"L’Allemagne a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique"

En comité d’appel, le lundi 27 novembre, le Royaume-Uni a voté pour la proposition ainsi que l’Allemagne, ce qui a fait pencher la balance. La Chancelière Angela Merkel, à la recherche d’une majorité gouvernementale dans son pays en s’alliant avec les Verts, avait jusqu’ici préféré s’abstenir. Mais cette perspective ayant avorté, l’Allemagne s’est finalement rangée du côté de la Commission.

"Elle a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique", interprète François Veillerette, interrogé par Novethic. Le porte-parole de Générations Futures fait ici référence à la fusion prochaine entre le géant de la pharmaceutique, Bayer, et le spécialiste des OGM, Monsanto. "Monsanto est désormais allemand", résume François Veillerette.

"On est parti de loin"

Générations Futures, avec le recul, y voit tout de même une petite victoire. Le glyphosate est autorisé pour cinq ans, alors que la France proposait un délai de 3 ans. Mais, "nous sommes partis de loin", se rappelle François Veillerette.

À l’origine, Monsanto demandait une autorisation pour 15 ans. La Commission envisageait, dans un premier temps, une période de 10 ans. Face au refus des États membres, elle a alors proposé sept ans, toujours sans succès. Entre temps, les citoyens se sont mobilisés. Une initiative a récolté près de 1,3 million de signatures, ce qui a conduit le Parlement a envoyé une alerte à la Commission en votant une interdiction, sous cinq ans, du glyphosate.

Le fruit du lobbying de Monsanto ?

"On attend maintenant que la France tienne ses engagements", demande Générations Futures rejointe par plusieurs associations. Car le gouvernement souhaite sortir, d’ici trois ans, du glyphosate en accompagnant les agriculteurs dans cette mutation. Le Premier ministre a d’ailleurs demandé aux ministres de l’Agriculture, Stéphane Travert, et de la Transition écologique, Nicolas Hulot, de rendre un rapport sur les alternatives au glyphosate, d’ici la fin de l’année.

http://www.novethic.fr/actualite/environnement/agr...


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Brèves

Budget 2020, le gouvernement confirme sa ligne antisociale

samedi 28 septembre

27 septembre 2019 Par Romaric Godin pour Médiapart, extraits :

Ce budget 2020 est la confirmation d’une priorité donnée aux réformes (...)

Le transhumanisme libéral prône un contrôle social des classes populaires, par un gouvernement des experts

mercredi 17 juillet

EFFRAYANT, LA GUERRE DES CLASSES NE FAIT QUE COMMENCER  :
Le transhumanisme libéral prône un contrôle social des classes populaires, (...)

Le secteur financier attache encore plus d’importance au profit immédiat qu’à la prudence à long terme — le court terme l’emporte sur la durabilité" Crhistine Lagarde

lundi 8 juillet

Future Présidente de la Banque centrale européenne, les convictions de Christine Lagarde en cinq citations

La future patronne de la (...)

Sous la pression de la rue, le Parlement britannique est le premier au monde à décréter "l’urgence climatique"

samedi 4 mai

Concepcion Alvarez avec AFP pour Novethic
Le Royaume-Uni devient le premier pays au monde à déclarer l’urgence climatique après avoir (...)

Gilets jaunes, pouvoir d’achat ? Pour toute réponse, Edouard Philippe encense la concurrence

dimanche 10 mars

5 mars 2019 Par Romaric Godin pour Médiapart, extraits :

Dans un discours devant l’Autorité de la concurrence, Édouard Philippe a (...)

Graves menaces sur la Cour des comptes

jeudi 28 février

27 février 2019 Par Laurent Mauduit pour Médiapart
Voulant que la gestion publique se rapproche de la gestion privée et que l’État (...)

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

vendredi 22 février

Arnaud Dumas @ADumas pout Novethic

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards (...)