Après le revirement de l’Allemagne, le glyphosate est renouvelé pour 5 ans dans l’Union européenne... contre l’avis de la France

dimanche 17 décembre 2017

Publié le 27 novembre 2017 par Novethic .
Contre toute attente, les États membres ont approuvé à la majorité une autorisation pour cinq ans en Europe du désherbant glyphosate. La France, comme elle l’avait annoncé, s’y est opposée. Mais l’Allemagne, habituellement abstentionniste, a fait pencher la balance en approuvant le renouvellement de l’herbicide phare de Monsanto... Une entreprise bientôt allemande puisqu’elle va fusionner avec Bayer.
L’Europe va renouveler pour cinq ans la licence du glyphosate, le très controversé désherbant de Monsanto, classé cancérogène probable par l’OMS. Le couperet est tombé ce 27 novembre dans l’après-midi. Une décision inattendue. Plusieurs fois déjà la Commission a proposé aux 27 États membres de renouveler pour cinq ans le glyphosate mais aucune majorité qualifiée (à savoir, 55% des pays représentant 65% de la population) ne s’était dégagée.

"L’Allemagne a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique"

En comité d’appel, le lundi 27 novembre, le Royaume-Uni a voté pour la proposition ainsi que l’Allemagne, ce qui a fait pencher la balance. La Chancelière Angela Merkel, à la recherche d’une majorité gouvernementale dans son pays en s’alliant avec les Verts, avait jusqu’ici préféré s’abstenir. Mais cette perspective ayant avorté, l’Allemagne s’est finalement rangée du côté de la Commission.

"Elle a fait passer ses intérêts industriels avant les enjeux de santé publique", interprète François Veillerette, interrogé par Novethic. Le porte-parole de Générations Futures fait ici référence à la fusion prochaine entre le géant de la pharmaceutique, Bayer, et le spécialiste des OGM, Monsanto. "Monsanto est désormais allemand", résume François Veillerette.

"On est parti de loin"

Générations Futures, avec le recul, y voit tout de même une petite victoire. Le glyphosate est autorisé pour cinq ans, alors que la France proposait un délai de 3 ans. Mais, "nous sommes partis de loin", se rappelle François Veillerette.

À l’origine, Monsanto demandait une autorisation pour 15 ans. La Commission envisageait, dans un premier temps, une période de 10 ans. Face au refus des États membres, elle a alors proposé sept ans, toujours sans succès. Entre temps, les citoyens se sont mobilisés. Une initiative a récolté près de 1,3 million de signatures, ce qui a conduit le Parlement a envoyé une alerte à la Commission en votant une interdiction, sous cinq ans, du glyphosate.

Le fruit du lobbying de Monsanto ?

"On attend maintenant que la France tienne ses engagements", demande Générations Futures rejointe par plusieurs associations. Car le gouvernement souhaite sortir, d’ici trois ans, du glyphosate en accompagnant les agriculteurs dans cette mutation. Le Premier ministre a d’ailleurs demandé aux ministres de l’Agriculture, Stéphane Travert, et de la Transition écologique, Nicolas Hulot, de rendre un rapport sur les alternatives au glyphosate, d’ici la fin de l’année.

http://www.novethic.fr/actualite/environnement/agr...


Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234

Brèves

L’indice de la peur plane sur Wall Street

vendredi 9 février

Martine Orange analyse pour Médiapart les dérives des marchés financiers dans deux articles le 5 et le 8 février, extraits  :
Après un (...)

Guerre nucléaire et changement climatique : nous sommes à deux minutes de l’apocalypse

jeudi 1er février

Ludovic Dupin pour Novethic

Depuis 65 ans, la Doomsday Clock, l’Horloge de l’Apocalypse, n’a jamais été aussi proche de minuit. Elle (...)

Les 500 plus grosses fortunes du monde ont gagné 1000 milliards de plus en 2017

vendredi 29 décembre 2017

Les 500 plus grosses fortunes de la planète ont gagné 1.000 milliards de dollars de plus en 2017, révèle le classement Bloomberg (...)

Alerte maximale sur la dette mondiale

jeudi 28 décembre 2017

lesechos.fr – RICHARD HIAULT / Grand reporter Le 15/12

A force de politiques monétaires accommodantes qui ont inondé le monde de (...)

Hold-up social : comment le droit du travail a été démantelé en Europe

vendredi 15 décembre 2017

BASTA ! par Elisa Simantke, Harald Schumann 14 décembre 2017 - extraits :

L’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Roumanie, ou encore (...)

Les « fonds vautour » prospèrent sur la misère en spéculant sur l’endettement des particuliers

dimanche 10 décembre 2017

Par Éric Toussaint, publié par Bastamag.

Elles s’appellent Intrum, Cabot, ou encore Arrow… Si vous avez déjà eu une facture (...)

L’Etat veut couper dans les subventions au mouvement consumériste

lundi 6 novembre 2017

Le gouvernement voudrait réduire de 40 % en 2018 des crédits alloués à l’Institut national de la consommation et aux 15 associations (...)