Banques : le Sénat américain relance la déréglementation

lundi 19 mars

16 mars 2018 Par Martine Orange pour Médiapart, extraits :
Dix ans après le début de la crise financière de 2008, un texte a été adopté qui remet en cause une grande partie de la réglementation bancaire. « Il y a un sérieux risque de recréer les conditions qui ont conduit à la dernière crise financière », s’alarme l’ancien responsable du Trésor américain.
C’est comme s’il ne s’était rien passé. Dix ans jour pour jour après l’effondrement de la banque Bear Stearns, marquant le début symbolique de la crise financière de 2008, les États-Unis sont en train de relancer le mouvement de déréglementation bancaire. Répondant aux promesses de campagne de Donald Trump de remettre en cause la législation financière, jugée beaucoup trop contraignante, les sénateurs républicains, avec le soutien d’une dizaine de sénateurs démocrates, ont adopté mercredi 14 mars une série de mesures remettant en cause des pans entiers du Dodd-Frank Act, institué après la crise de 2008. Le texte devrait être voté sans encombre par la Chambre des représentants, où les républicains ont la majorité.................
Officiellement, il ne s’agit que de lever certaines règles trop contraignantes pour les banques régionales et pour les petits établissements. C’est d’ailleurs l’argumentaire qu’ont repris les sénateurs américains pour défendre le texte....................
Mais sous couvert de défendre les petites banques, et à travers une succession d’amendements opportuns, le texte va beaucoup plus loin. Alors que les banques américaines et les filiales des banques étrangères sont soumises à la surveillance des autorités de régulation à partir du seuil de 50 milliards de dollars d’actifs, le texte propose de porter ce seuil à 250 milliards. Les établissements passant sous cette barre vont être exonérés de toute une partie des règles. Les ratios prudentiels et les exigences de fonds propres vont être abaissés, les tests de résistance assouplis et la règle Volcker, qui interdit la spéculation pour compte propre, sera supprimée pour nombre d’entre eux.......................
Lors de sa campagne, Donald Trump s’est engagé à supprimer toute la réglementation bancaire, issue de la crise de 2008, au nom de la libéralisation de la croissance. Et dès son arrivée au pouvoir, il s’est attelé à cette tâche en toute discrétion, s’attaquant d’abord à toutes les agences et à toutes les instances de régulation................
En quelques mois, Donald Trump a imposé la fusion ou la suppression de plusieurs organismes de régulation. Tous les universitaires et les fonctionnaires qui avaient été installés par Barack Obama pour assurer le contrôle de la régulation bancaire ont été remplacés. Les nouveaux venus partagent une caractéristique commune : ils viennent dans leur grande majorité du monde financier et bancaire...............
Il y a donc quelques raisons de craindre que le texte adopté par le Sénat ne soit qu’un premier pas vers un démantèlement en règle de toute la régulation bancaire issue de la crise de 2008. D’autant que la présidence Trump semble voir grand en la matière...................
A lire sur : https://www.mediapart.fr/journal/international/160318/banques-le-senat-americain-relance-la-dereglementation?page_article=2


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456

Brèves

Privatisations : une rente perpétuelle et sans risque pour le privé

dimanche 22 avril

19 avril 2018 Par martine orange pour Médiapart, extraits :

C’est un programme de privatisation calqué sur celui imposé par la (...)

Braderie de l’Elysée - le gouvernement envisage de nombreuses privatisations

jeudi 15 mars

regards.fr publie le 14 mars 2018

Française des jeux, Aéroports de Paris, barrages hydrauliques : le gouvernement semble pris d’une (...)

La Commission s’empare du semestre européen : enfin de la politique !

dimanche 11 mars

Sauvons l’Europe, lien en bas de page.

Le Semestre européen est une machine lourde et complexe qui vise à coordonner les politiques (...)

L’indice de la peur plane sur Wall Street

vendredi 9 février

Martine Orange analyse pour Médiapart les dérives des marchés financiers dans deux articles le 5 et le 8 février, extraits  :
Après un (...)

Guerre nucléaire et changement climatique : nous sommes à deux minutes de l’apocalypse

jeudi 1er février

Ludovic Dupin pour Novethic

Depuis 65 ans, la Doomsday Clock, l’Horloge de l’Apocalypse, n’a jamais été aussi proche de minuit. Elle (...)

Les 500 plus grosses fortunes du monde ont gagné 1000 milliards de plus en 2017

vendredi 29 décembre 2017

Les 500 plus grosses fortunes de la planète ont gagné 1.000 milliards de dollars de plus en 2017, révèle le classement Bloomberg (...)

Alerte maximale sur la dette mondiale

jeudi 28 décembre 2017

lesechos.fr – RICHARD HIAULT / Grand reporter Le 15/12

A force de politiques monétaires accommodantes qui ont inondé le monde de (...)