Banques : le Sénat américain relance la déréglementation

lundi 19 mars 2018

16 mars 2018 Par Martine Orange pour Médiapart, extraits :
Dix ans après le début de la crise financière de 2008, un texte a été adopté qui remet en cause une grande partie de la réglementation bancaire. « Il y a un sérieux risque de recréer les conditions qui ont conduit à la dernière crise financière », s’alarme l’ancien responsable du Trésor américain.
C’est comme s’il ne s’était rien passé. Dix ans jour pour jour après l’effondrement de la banque Bear Stearns, marquant le début symbolique de la crise financière de 2008, les États-Unis sont en train de relancer le mouvement de déréglementation bancaire. Répondant aux promesses de campagne de Donald Trump de remettre en cause la législation financière, jugée beaucoup trop contraignante, les sénateurs républicains, avec le soutien d’une dizaine de sénateurs démocrates, ont adopté mercredi 14 mars une série de mesures remettant en cause des pans entiers du Dodd-Frank Act, institué après la crise de 2008. Le texte devrait être voté sans encombre par la Chambre des représentants, où les républicains ont la majorité.................
Officiellement, il ne s’agit que de lever certaines règles trop contraignantes pour les banques régionales et pour les petits établissements. C’est d’ailleurs l’argumentaire qu’ont repris les sénateurs américains pour défendre le texte....................
Mais sous couvert de défendre les petites banques, et à travers une succession d’amendements opportuns, le texte va beaucoup plus loin. Alors que les banques américaines et les filiales des banques étrangères sont soumises à la surveillance des autorités de régulation à partir du seuil de 50 milliards de dollars d’actifs, le texte propose de porter ce seuil à 250 milliards. Les établissements passant sous cette barre vont être exonérés de toute une partie des règles. Les ratios prudentiels et les exigences de fonds propres vont être abaissés, les tests de résistance assouplis et la règle Volcker, qui interdit la spéculation pour compte propre, sera supprimée pour nombre d’entre eux.......................
Lors de sa campagne, Donald Trump s’est engagé à supprimer toute la réglementation bancaire, issue de la crise de 2008, au nom de la libéralisation de la croissance. Et dès son arrivée au pouvoir, il s’est attelé à cette tâche en toute discrétion, s’attaquant d’abord à toutes les agences et à toutes les instances de régulation................
En quelques mois, Donald Trump a imposé la fusion ou la suppression de plusieurs organismes de régulation. Tous les universitaires et les fonctionnaires qui avaient été installés par Barack Obama pour assurer le contrôle de la régulation bancaire ont été remplacés. Les nouveaux venus partagent une caractéristique commune : ils viennent dans leur grande majorité du monde financier et bancaire...............
Il y a donc quelques raisons de craindre que le texte adopté par le Sénat ne soit qu’un premier pas vers un démantèlement en règle de toute la régulation bancaire issue de la crise de 2008. D’autant que la présidence Trump semble voir grand en la matière...................
A lire sur : https://www.mediapart.fr/journal/international/160318/banques-le-senat-americain-relance-la-dereglementation?page_article=2


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Brèves

Le secteur financier attache encore plus d’importance au profit immédiat qu’à la prudence à long terme — le court terme l’emporte sur la durabilité" Crhistine Lagarde

lundi 8 juillet

Future Présidente de la Banque centrale européenne, les convictions de Christine Lagarde en cinq citations

La future patronne de la (...)

Sous la pression de la rue, le Parlement britannique est le premier au monde à décréter "l’urgence climatique"

samedi 4 mai

Concepcion Alvarez avec AFP pour Novethic
Le Royaume-Uni devient le premier pays au monde à déclarer l’urgence climatique après avoir (...)

Gilets jaunes, pouvoir d’achat ? Pour toute réponse, Edouard Philippe encense la concurrence

dimanche 10 mars

5 mars 2019 Par Romaric Godin pour Médiapart, extraits :

Dans un discours devant l’Autorité de la concurrence, Édouard Philippe a (...)

Graves menaces sur la Cour des comptes

jeudi 28 février

27 février 2019 Par Laurent Mauduit pour Médiapart
Voulant que la gestion publique se rapproche de la gestion privée et que l’État (...)

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

vendredi 22 février

Arnaud Dumas @ADumas pout Novethic

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards (...)

Nouveau film de Gilles Perret et François Ruffin

dimanche 17 février

"J’veux du soleil !" : montage terminé ! Des nouvelles de notre film en salle le 3 avril, on l’espère, une bombe de colère et d’espoir (...)

Impôts : Bruno Le Maire annonce l’obligation pour les grands patrons d’être domiciliés fiscalement en France

lundi 11 février

Ludovic Dupin avec AFP, pour Novethic

Après la révélation du cas de Carlos Ghosn qui payait ses impôts aux Pays-Bas, le gouvernement a (...)