Bruxelles autorise le mariage entre le géant des OGM Monsanto et celui de la chimie Bayer

mercredi 28 mars 2018

novethic le 23 mars 2018
Le mariage aura bien lieu. Malgré le risque de monopole, la Commission européenne a donné son aval à la fusion entre le géant des OGM Monsanto et, celui de la chimie, Bayer. Ce dernier a accepté de céder toutes ses activités liées à l’agrochimie. Une mesure qui ne suffit pas à calmer les opposants à ce mariage.

Malgré les contestations, la Commission européenne a donné son aval, jeudi 22 mars, au rachat du géant des pesticides et des OGM, Monsanto, par l’Allemand Bayer, spécialiste des médicaments et de la chimie. Une fusion très décriée par les associations environnementales, car elle pourrait permettre à cette nouvelle entreprise d’avoir le monopole sur plusieurs activités de ces deux secteurs.

Bayer cède toutes ses activités agrochimiques

Mais la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, l’affirme : "Nous avons autorisé le projet de rachat de Monsanto par Bayer parce que les mesures correctives proposées par les parties, qui dépassent largement les 6 milliards d’euros, répondent pleinement à nos préoccupations en matière de concurrence".

Concrètement, Bayer a accepté de céder pour près de 6 milliards d’euros ses activités agrochimiques à BASF, autre groupe chimique allemand. Dans le détail, selon Le Monde, il abandonne "la quasi-totalité de son département de semences, y compris son organisation de recherche et développement, certains de ses pesticides, ainsi qu’une licence sur une copie de son offre actuelle et de ses produits en cours de développement en matière d’agriculture numérique".

Monsanto risque d’échapper à la justice

Sans surprise, cette décision a été vivement critiquée par plusieurs ONG dont Friends of the Earth Europe qui appelait à "bloquer cette fusion profondément impopulaire". "Plus d’un million de citoyens ont exhorté Mme Vestager à bloquer cette fusion infernale", plaidait-elle.

Plusieurs spécialistes dont la journaliste Marie-Monique Robin et l’ancienne ministre Corinne Lepage craignent que ce mariage permette à Monsanto d’échapper aux milliers de plaintes des victimes du glyphosate. Mais les dés ne sont pas encore jetés. Encore deux autorités américaines doivent donner leur autorisation à cette fusion à 51 milliards d’euros.

Marina Fabre @fabre_marina avec AFP
Lire : https://www.novethic.fr/actualite/gouvernance-dent...


Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345

Brèves

Gilets jaunes, pouvoir d’achat ? Pour toute réponse, Edouard Philippe encense la concurrence

dimanche 10 mars

5 mars 2019 Par Romaric Godin pour Médiapart, extraits :

Dans un discours devant l’Autorité de la concurrence, Édouard Philippe a (...)

Graves menaces sur la Cour des comptes

jeudi 28 février

27 février 2019 Par Laurent Mauduit pour Médiapart
Voulant que la gestion publique se rapproche de la gestion privée et que l’État (...)

Condamnation record d’UBS : les petits arrangements des banques avec la fiscalité ne sont plus à l’abri

vendredi 22 février

Arnaud Dumas @ADumas pout Novethic

Le spécialiste suisse de la gestion de fortune a écopé d’une amende record de 3,7 milliards (...)

Nouveau film de Gilles Perret et François Ruffin

dimanche 17 février

"J’veux du soleil !" : montage terminé ! Des nouvelles de notre film en salle le 3 avril, on l’espère, une bombe de colère et d’espoir (...)

Impôts : Bruno Le Maire annonce l’obligation pour les grands patrons d’être domiciliés fiscalement en France

lundi 11 février

Ludovic Dupin avec AFP, pour Novethic

Après la révélation du cas de Carlos Ghosn qui payait ses impôts aux Pays-Bas, le gouvernement a (...)

Maigre bilan pour les baisses des cotisations

samedi 9 février

Analyse de Michel Husson dans Alternatives Economiques le 06/02/2019 :

Les politiques d’allègements de cotisations sociales se (...)

En 2018, les groupes du CAC 40 ont versé 57,8 milliards d’euros à leurs actionnaires, soit la moitié de leurs profits.

jeudi 17 janvier

CAC 40 : au bonheur du capital- 9 janvier 2019 Par martine orange pour Médiapart, extraits :
Ces sommes ne se retrouvent pas dans le (...)