Changeons le système, pas le climat ! Marche pour le climat le 28 novembre à Nancy.

samedi 24 octobre 2015

PNG Depuis plusieurs décennies, le climat se modifie du fait de l’activité humaine. Si l’on ne change rien, selon le rapport du GIEC, l’accélération du réchauffement climatique aura des conséquences irrémédiables : hausse du niveau de la mer, immersion de terres cultivables, assèchement de régions entières, migrations massives, disparition d’espèces végétales et animales.

Les conférences de l’ONU se succèdent, mais les États ne réduisent pas significativement leurs émissions de gaz à effet de serre, pendant que les multinationales et la finance étendent leur emprise sur nos vies et sur la planète. Toujours à la recherche de profits, elles continuent à investir dans les énergies fossiles, les activités polluantes, la déforestation.
Les riches et les puissants possèdent les banques et les multinationales, contrôlent les médias et influencent les gouvernements. Ils tiennent les peuples et les États sous leur coupe grâce au système de la dette. Ils mettent les dirigeants politiques sous tutelle et placent leurs hommes à la tête d’États ou de la Banque centrale européenne (BCE). Sous leur impulsion, les États négocient des accords de libre-échange (CETA, TAFTA) qui accélèrent les délocalisations et les transports générateurs de gaz à effet de serre. Au-delà des discours lénifiants, ils n’ont aucune intention de changer de trajectoire : toujours plus de croissance, de libre-échange, d’inégalités, de consommation dévastatrice, de CO2...

C’est le système global dans lequel nous vivons, et notre modèle de développement qui sont insoutenables et qu’il faut transformer.

Les solutions existent : réduction drastique de la consommation d’énergie et de la production d’énergies fossiles, relocalisation de la production, interdiction des produits phytosanitaires et autres produits nocifs pour la santé et l’environnement, instauration d’une agriculture paysanne, développement des transports en commun, etc. Mais pour cela, il faut mettre fin à la domination de la finance et des multinationales.

Les 28 et 29 novembre, des marches pour le climat auront lieu partout dans le monde, à Paris et dans les grandes villes de France (le 29 à Strasbourg et le 28 à Nancy 15H, Place Maginot). Ensemble dénonçons les responsables de la crise climatique, les énergies fossiles et le nucléaire, la finance et les banques, le TAFTA et autres accords de libre-échange,... et montrons que les alternatives existent !

Le samedi 12 décembre sera le point d’orgue des deux semaines de mobilisations. Au moment où les représentants des gouvernements du monde entier quitteront la COP21, nous montrerons notre détermination à poursuivre nos mobilisations pour construire un futur juste et durable. Notre action sera d’abord une promesse, celle d’agir tant que les lignes rouges pour une planète vivable seront franchies.

Le comité Attac 54


  • « Laissons les fossiles dans le sol pour en finir avec les crimes climatiques ! ».
    Signez l’appel sur www.crimesclimatiquesstop.org #CrimeClimatiqueStop

TAFTA ou climat il faut choisir. Toutes et tous mobilisés pendant la COP21 from Attac France on Vimeo.


Documents joints

Tract COP 21
Tract COP 21

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Brèves

Nouvel ouvrage sur la lutte contre l’optimisation fiscale

dimanche 5 février

Les frères Eric et Alain Bocquet, respectivement sénateur et député communistes du Nord, viennent de publier Sans domicile fisc, une (...)

Les « trilogues », l’une des boîtes noires les plus secrètes de Bruxelles

dimanche 16 octobre 2016

15 octobre 2016 | Par Ludovic Lamant, Médiapart

C’est une étape décisive à Bruxelles, mais inconnue du grand public : des (...)

Les banquiers centraux face à « la plus grande expérimentation monétaire »

dimanche 28 août 2016

La finance à l’épreuve des taux zéro

Ces critiques ne sont pas nouvelles. Depuis longtemps, des économistes soulignent les dangers des (...)

Un peu de mémoire : une autre Europe est impossible

vendredi 26 août 2016

PAR L’ÉQUIPE DE FAKIR 07/07/2016 PARU DANS LE FAKIR N°(76 - EN KIOSQUE) JUILLET-AOÛT 2016

« L’Europe se fera avec les peuples. (...)

« Oxi ! Basta ! Enough ! Construisons une autre Europe »

jeudi 17 septembre 2015

En octobre, nous marcherons des quatre coins de l’Europe vers Bruxelles, nous encerclerons les puissants et leurs (...)