Comité de soutien à Antoine Deltour

dimanche 2 juillet

Après la condamnation en appel, le combat judiciaire continue

Antoine Deltour a décidé de se pouvoir en cassation après sa condamnation en appel dans l’affaire LuxLeaks. En lanceur d’alerte, Antoine a agi uniquement dans l’intérêt général et il a participé à dénoncer l’évasion fiscale massive des multinationales. Il doit être protégé, pas condamné !

Pourvoi en cassation
Condamnation confirmée

Le procès en appel de l’affaire LuxLeaks s’est soldé le 15 mars 2017 par un verdict manquant de courage : Antoine a été condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis et une amende de 1 500 € malgré la reconnaissance, pour la première fois en Europe par un juge national, du fait justificatif du lanceur d’alerte dans la divulgation d’un secret professionnel. Antoine est acquitté en tant que lanceur d’alerte pour avoir transmis les documents au journaliste, mais reste condamné pour la soustraction de ces mêmes documents !
Pourvoi en cassation

Antoine a annoncé, lors de l’assemblée générale de son comité de soutien du 5 avril, sa décision de se pourvoir en cassation. Quelques jours plus tard, il a été rejoint dans son pourvoi par Raphaël Halet, l’autre lanceur d’alerte condamné dans l’affaire LuxLeaks. La Cour de cassation de Luxembourg statuera dans quelques mois. En attendant, Antoine continue de vivre et travailler en Lorraine avec le souhait d’avoir une vie normale.
Antoine au micros des journalistes
Antoine et ses avocat William Bourdon et Philippe Penning
La suite du combat judiciaire

La Cour de cassation de Luxembourg statuera seulement sur la stricte application du droit et non sur l’ensemble de l’affaire. Si la Cour cassait le jugement en appel, un nouveau procès aurait lieu. En revanche, si la Cour confirmait la condamnation, Antoine pourrait décider de saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui a élaboré une jurisprudence bien établie sur les lanceurs d’alerte.

"Cette décision n’est pas caractéristique d’une décision équitable et il ne serait pas cohérent pour moi de ne pas user des recours que la loi m’offre. Je considère que le droit européen est absolument de mon côté !"

Antoine Deltour
lors de l’annonce de son pourvoi en cassation, le 5 avril 2017.

Protection des lanceurs d’alerte
Un lanceur d’alerte se protégeant derrière un bouclier européen.
Protection en France

Suite à l’adoption l’an dernier de la loi Sapin 2, les entreprises (de plus de 50 salariés) devront d’ici 2018 mettre en place des procédures internes de recueil d’alertes. Un enjeu essentiel sera la garantie de la confidentialité pour les lanceurs d’alerte. De plus, ils ne pourront directement contacter les médias qu’en cas de « danger grave et imminent » ou de « risque de dommages irréversibles ».
Vers un statut européen

Début 2017, plus de 6 000 contributeurs ont participé à la consultation publique sur la future directive « Lanceurs d’alerte ». La suite du calendrier législatif européen n’est pas connue pour l’instant. Jean-Claude Juncker, auditionné fin mai par la commission d’enquête des Panama Papers, a annoncé que la directive sera présentée d’ici quelques mois. Il va donc falloir s’armer de patience. Une pétition de soutien à cette directive a déjà rassemblé plus de 70 000 européens. Signez-la !

https://act.wemove.eu/campaigns/whistleblowers-FR

Après LuxLeaks, la directive européenne « Secret des affaires » a été votée, protectrice des multinationales… On attend toujours la directive protectrice des lanceurs d’alerte !

Philippe Lamberts
Député européen (co-président du groupe Verts/ALE), lors de la table ronde qui a suivi l’AG du comité de soutien, le 5 avril 2017.

Lutte contre l’évasion fiscale
Une présidentielle pour rien ?

La fraude et l’évasion fiscale furent des thèmes secondaires des campagnes présidentielle et législative. Le Président nouvellement élu et sa majorité semblent vouloir s’emparer de ces questions. Mais sans ambition forte, ce fléau ne pourra pas être efficacement combattu. À chaque citoyen de continuer à mettre la pression sur ses élus !
Avancée à l’OCDE

En juin, 70 pays ont signé la convention BEPS, fruit de nombreuses années de travail de l’OCDE. Cette convention vise à lutter contre l’optimisation fiscale agressive des multinationales par une révision multilatérale des conventions fiscales entre pays signataires.
Jean-Claude Juncker, avec des dossiers
L’UE peut faire mieux

Suite aux LuxLeaks et d’autres révélations, la Commission européenne a commencé à agir contre l’évasion fiscale : échange automatique des tax rulings, condamnation des accords abusifs (Apple en Irlande…), relance du projet d’assiette commune d’imposition. Mais c’est bien peu face à l’ampleur du problème. Par exemple, pourquoi le récent projet d’encadrement des intermédiaires fiscaux n’interdit-il tout simplement pas certaines pratiques ? De même, les révélations des Malta files ont montré que de nombreux pays et entreprises refusent la transparence au sein même de l’Europe.

"Selon moi, l’évolution de fond [sur la fiscalité] vient de la prise de conscience du problème par l’opinion publique, pas par les entreprises"

Antoine Deltour
Dans un entretien au webmagazine LeLanceur.fr publié le 18 avril 2017

Restons mobilisés !

Votre soutien financier

Vos dons ont permis de couvrir l’ensemble des frais judiciaires d’Antoine depuis le début des procédures. Merci à vous pour votre générosité ! Lors de l’AG du 5 avril, le comité de soutien a présenté les comptes de l’association (détails disponibles sur demande). Grâce aux fonds collectés, Antoine peut aborder sereinement la suite du marathon judiciaire qui l’attend.
Une mobilisation continue

En plus de deux ans, plus de 213 000 personnes ont signé la pétition de soutien à Antoine. Au moment du procès en appel en décembre 2016 et janvier 2017, le nombre de soutiens publics a dépassé les 500, dont 70 organisations.
T-shirts de soutien en vente

Des T-shirts de soutien à Antoine sont en vente ! Ils sont en coton bio, issus du travail équitable, et imprimés en France. Coloris noir. Disponibles en coupe Femme ou Homme, en tailles S à XXL. Retrouvez ces t-shirts en vente sur la plateforme HelloAsso.

"Je ne pourrais pas envisager de me pourvoir en cassation sans tous ces soutiens, merci à vous !"

Antoine Deltour
lors de l’annonce de son pourvoi en cassation, le 5 avril 2017.

Accès en ligne à l’ensemble des documents :

https://support-antoine.org/newsletter/news-10/

https://mail.google.com/_/scs/mail-static/_/js/k=gmail.main.fr.eQZQxTKlyEo.O/m=pds,pdit,m_i,pdt,t,it/am=VsBpMPn9AA5mgLF0BIQ5f-YvP4eHPb_53z2APCrgC_Bv7v8J_AcAAAAAAAAAAAAAAAAAAAC2KD4B/rt=h/d=1/rs=AHGWq9CJqHHFi-APc9HoB5AU1A8T4fQOdQ


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Brèves

Record trimestriel pour les dividendes mondiaux

jeudi 24 août

Pendant que des mesures d’austérité continuent à être prises au dépens des salarié-e-s et retraité-e-s, les actionnaires continuent (...)

Notre-Dame-des-Landes. Le contentieux européen classé, feu vert pour les travaux

dimanche 30 avril

La Commission européenne a classé, ce jeudi 27 avril, la procédure de contentieux contre la France, dans le dossier du projet (...)

Procès collectif BDS 57 / TEVA (suite...)

dimanche 16 avril

Nouveau procès le 5 octobre 2017 !

En janvier 2016, soit un an après les faits, le président de l’association BDS 57 est auditionné (...)

Initiative Citoyenne Européenne contre le glyphosate

lundi 10 avril

Appel européen pour l’interdiction, dans toute l’UE, du pesticide toxique, le glyphosate. Le glyphosate est un produit chimique (...)

Procès #LuxLeaks : Antoine Deltour se pourvoit en cassation !

lundi 10 avril

Après sa condamnation en appel le 15 mars dernier, Antoine Deltour a décidé de se pourvoir en cassation. Il en a fait l’annonce lors (...)

Gratuité des transports : une de plus !

samedi 8 avril

Le bus gratuit affiche des résultats épatants à Dunkerque

TRANSPORTS Le réseau de transports urbains de l’agglomération dunkerquoise (...)

Rapport Oxfam : stop à l’exil fiscal des banques européennes !

mardi 28 mars

C’est un chiffre clé que vous avez peut-être vu ou entendu aujourd’hui : les 20 plus grandes banques européennes ont enregistré en (...)