Emmanuel Macron, président des 1% les plus riches

jeudi 13 juillet 2017

12 juillet 2017 Par Romaric Godin pour Médiapart : extraits

Selon une étude de l’OFCE, les mesures fiscales du gouvernement profiteront surtout aux 1 % les plus riches. La preuve de l’attachement de l’exécutif à la théorie, désormais datée, du « ruissellement » de la richesse et de son refus de faire face au creusement des inégalités.

Depuis quelques jours, la priorité du gouvernement évolue vers une logique alliant la consolidation budgétaire à la baisse de la fiscalité. Ce changement a été confirmé ce mercredi 12 juillet dans l’entretien accordé par le premier ministre Édouard Philippe au quotidien Les Échos. Ce dernier annonce une baisse de la fiscalité de 11 milliards d’euros pour 2018, avec la mise en place, dès la première année budgétaire du quinquennat, des principales mesures fiscales envisagées : transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur la fortune immobilière (IFI), exonération partielle de la taxe d’habitation, transferts des cotisations salariales sur la maladie et le chômage vers la CSG, mise en place d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus du capital (qui, jusqu’ici, était prévu en 2019). À cela s’ajoutent les mesures décidées par le précédent gouvernement : hausse et élargissement du CICE et baisse du taux de l’impôt sur les sociétés (IS) à 28 %.........

........Aussi est-il intéressant de se pencher sur l’effet de cette fiscalité sur les inégalités. Qui bénéficiera des mesures de baisses d’impôts ? C’est une question essentielle pour déterminer, ensuite, comment ces baisses profiteront, ou non, à l’économie. Ce travail a été réalisé par l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques), qui s’est servi du modèle qu’utilisent déjà les administrations pour mesurer l’effet redistributif des mesures fiscales. L’OFCE a intégré dans son modèle des éléments, souvent négligés, des hausses d’impôts annoncées par Édouard Philippe : alourdissement du prix du tabac et renforcement de la fiscalité écologique, notamment sur le diesel.

Les résultats de ces calculs sont sans appel : le grand gagnant des mesures fiscales du gouvernement est le « dernier décile » des ménages, autrement dit les 10 % des ménages les plus riches. Ces derniers capteraient ainsi 46 % des gains fiscaux promis aux ménages. Et même mieux, selon les économistes de l’institut, c’est principalement le dernier centile, autrement dit les 1 % les plus riches, composé de 280 000 ménages, qui occuperait le haut du podium. Selon les calculs de l’OFCE..........

.................L’étude de l’OCDE montre ainsi la vraie nature de la politique économique du gouvernement. Loin de mener une politique « équilibrée », il s’engage, avec la priorité donnée à la baisse des impôts pour les plus riches, dans un « choc libéral » comparable à ceux qu’ont connus les États-Unis et le Royaume-Uni dans les années 1980. Un choc dont les conséquences négatives sont désormais bien connues. C’est donc une politique datée, fondée sur une théorie datée, celle du « ruissellement », que mène ce gouvernement prétendument « modernisateur ».


Agenda

<<

2019

 

<<

Février

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123

Brèves

Nouveau film de Gilles Perret et François Ruffin

dimanche 17 février

"J’veux du soleil !" : montage terminé ! Des nouvelles de notre film en salle le 3 avril, on l’espère, une bombe de colère et d’espoir (...)

Impôts : Bruno Le Maire annonce l’obligation pour les grands patrons d’être domiciliés fiscalement en France

lundi 11 février

Ludovic Dupin avec AFP, pour Novethic

Après la révélation du cas de Carlos Ghosn qui payait ses impôts aux Pays-Bas, le gouvernement a (...)

Maigre bilan pour les baisses des cotisations

samedi 9 février

Analyse de Michel Husson dans Alternatives Economiques le 06/02/2019 :

Les politiques d’allègements de cotisations sociales se (...)

En 2018, les groupes du CAC 40 ont versé 57,8 milliards d’euros à leurs actionnaires, soit la moitié de leurs profits.

jeudi 17 janvier

CAC 40 : au bonheur du capital- 9 janvier 2019 Par martine orange pour Médiapart, extraits :
Ces sommes ne se retrouvent pas dans le (...)

Wall Street accuse sa pire débâcle hebdomadaire depuis la crise financière

mercredi 26 décembre 2018

AFP•21/12/2018 à 23:29
Hausse des taux d’intérêt, menace de blocage des administrations à Washington et de ralentissement (...)

Inegalités - Les cinq fractures françaises

samedi 22 décembre 2018

Xavier Molénat, Guillaume Duval et Vincent Grimault
21/12/2018 pour Alternatives économiques, extraits :

Au départ, beaucoup (...)

Suppression de postes, chute en Bourse : Bayer dans la tourmente après le rachat de Monsanto

mercredi 19 décembre 2018

Par Marina Fabre pour Novetic

Comment Bayer va sortir de la crise ? Depuis la fusion avec Monsanto, son titre a perdu 38 %. Les 9 300 (...)