Inauguration mémorielle

samedi 10 novembre : 11h00

C’est peut être une première en France !
Samedi 10 novembre 2018 à 11h, au pied de l’arbre de la fraternité.
à LEYR (près du stade de Football)
(village à 20 kms au NE de Nancy et village frontalier entre 1871 et 1918)

Un verre de l’amitié et de la paix entre les peuples clôturera la cérémonie.
Il est également possible de prendre un repas tous ensemble. (prix libre)

En cette année du centenaire de la fin de la première guerre mondiale, il est fait rappel à notre "devoir de mémoire".
L’évocation du passé ou de faits historiques n’a-t-elle pas de plus grand intérêt que d’éclairer notre avenir et nous aider au présent à "vivre ensemble" ?

En 1915, ce sont 200 000 jeunes hommes venus d’Afrique centrale et occidentale qui ont débarqué dans nos ports et en particulier à Fréjus. La France leur assurait "le versement d’une somme de 160 francs de l’époque, soit environ l’équivalent de 500 euros, des médailles militaires, un certificat de bien manger, un habillement neuf et surtout la citoyenneté française une fois la guerre finie". Ces promesses ont-elles été tenues ? Pas sûr pour les survivants, encore moins pour les 30 000 "morts pour la France", qui reposent sur le sol français, à des milliers de kilomètres de leur famille !

En 2018, leurs jeunes descendants, déshérités de la mémoire, fuient la misère ou tentent de sauver leur vie dans des embarcations de misère. Ils sont plusieurs milliers à mourir noyés en méditerranée. Ceux qui parviennent à débarquer se confrontent à beaucoup de difficultés et à la menace permanente de l’expulsion. Leurs différences (couleur de peau, religion, langue, culture...) sont trop souvent le prétexte au rejet, comme c’est hélas le cas pour toutes les différences entre les femmes et les hommes (âge, handicap, sexualité, précarité...)

A la veille de multiples commémorations pour le centenaire de l’armistice et avec le concours de la municipalité de Leyr, de RESF, Un toit pour les migrants, Sud-Solidaires, la Chorale des Sans Nom, RésisteR..., de jeunes citoyens(nes), inaugureront une stèle réalisée (1) à la mémoire des 30 000 "morts pour la France" de 1918
et à la mémoire des milliers de leurs descendants morts sur les routes migratoires :

(1) Stèle réalisée par deux artistes vosgiens : Philippe LEONARD (Pierre) et Innocent TIENDREBEOGO (Bronze).


Navigation

dans la journée...

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012