Les 3.520 ménages les plus riches de France planquent… 140 milliards d’euros dans les paradis fiscaux !

dimanche 17 septembre 2017

Par Emmanuel Lévy, publié le 13/09/2017 dans Marianne, extraits :

Une récente étude montre que les ménages français disposent de 300 milliards d’euros dans les paradis fiscaux. La moitié en revient aux ultra-riches, ceux qui représentent 0,01% de l’ensemble des ménages. Plusieurs dizaines de milliards d’euros de manque à gagner fiscal. Les données sur la hausse des inégalités sont viciées par ce phénomène.

Les inégalités de patrimoine identifiées en France ne sont décidément que la partie émergée de l’iceberg… Que nos riches planquent leur magot dans des paradis fiscaux, on le savait. Mais une nouvelle étude récente montre que les 3 520 ménages les plus riches de France (c’est-à-dire les fameux "top 0,01%", autrement appelés les "ultra-riches") cachent à eux seuls pas moins de 140 milliards d’euros dans des paradis fiscaux ! Soit 30% à 40% de leur galette, qui représentent 50% des avoirs français planqués au total (300 milliards) dans les paradis fiscaux. Pour avoir une idée de l’ampleur du phénomène, il faut avoir en tête que 140 milliards, c’est tout simplement 7% de notre PIB national....................................

Ce grand mensonge de riches trop taxés, c’est pourtant aussi celui qui inspire les baisses d’impôts décidées par l’actuel gouvernement, ou encore la multiplication des traités de libre-échange comme le Ceta, qui entrera à 90% en vigueur le 21 septembre.

En revanche, en étudiant comment les ultra-riches se comportent dans ces pays vertueux, les auteurs réussissent à montrer une relation de causalité : plus on est riche, plus on détient de patrimoine offshore et plus on fraude proportionnellement. Sur l’ensemble des pays étudiés, les 0,01% les plus aisés cachent ainsi plus de la moitié de leur patrimoine dans les paradis fiscaux, et leur fraude représente un tiers de leurs impôts..........................

Toutes ces études convergent. A commencer par le livre de Thomas Piketty, Le capital au XXIe siècle. Elles décrivent toutes un monde fou où, grâce aux paradis fiscaux, les plus riches se soustraient à l’impôt et accumulent les richesses. Outre les dizaines de milliards d’euros de manque à gagner fiscaux - et donc sociaux - que cela représente, le phénomène rend même caduques les données fiscales sur lesquelles se fondent nos politiques publiques. Il contribue en effet à masquer la réalité d’un monde où les inégalités se creusent massivement, sous les radars.

Pendant ce temps les classes populaires, qui elles ne disposent pas des ressources pour gruger le fisc ou surfer sur les vagues hautes de la mondialisation, continuent à se paupériser.


Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Brèves

Les 500 plus grosses fortunes du monde ont gagné 1000 milliards de plus en 2017

vendredi 29 décembre 2017

Les 500 plus grosses fortunes de la planète ont gagné 1.000 milliards de dollars de plus en 2017, révèle le classement Bloomberg (...)

Alerte maximale sur la dette mondiale

jeudi 28 décembre 2017

lesechos.fr – RICHARD HIAULT / Grand reporter Le 15/12

A force de politiques monétaires accommodantes qui ont inondé le monde de (...)

Hold-up social : comment le droit du travail a été démantelé en Europe

vendredi 15 décembre 2017

BASTA ! par Elisa Simantke, Harald Schumann 14 décembre 2017 - extraits :

L’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Roumanie, ou encore (...)

Les « fonds vautour » prospèrent sur la misère en spéculant sur l’endettement des particuliers

dimanche 10 décembre 2017

Par Éric Toussaint, publié par Bastamag.

Elles s’appellent Intrum, Cabot, ou encore Arrow… Si vous avez déjà eu une facture (...)

Pétition pour un meilleur contrôle fiscal

samedi 2 décembre 2017

A l’initiative du syndicat Solidaires :
Pétition pour le renforcement des effectifs et des moyens du contrôle fiscal, ouverte à (...)

L’Etat veut couper dans les subventions au mouvement consumériste

lundi 6 novembre 2017

Le gouvernement voudrait réduire de 40 % en 2018 des crédits alloués à l’Institut national de la consommation et aux 15 associations (...)

Macron le président des milliardaires ?

dimanche 5 novembre 2017

Ce jeudi 2 novembre, un projet de loi de finances rectificative a été adopté en conseil des ministres. Il prévoit une surtaxe (...)