Les actionnaires se partagent les deux tiers des profits des entreprises

lundi 14 mai

Justin Delépine - 14/05/2018 - Alternatives économiques, extraits :

Après des bénéfices record, les grandes entreprises françaises se font remarquer par leur très haut montant de dividendes versés aux actionnaires. Dans un rapport très fouillé, l’ONG Oxfam détaille qui a profité des bons résultats des sociétés du CAC 40 : les actionnaires apparaissent, de loin, comme les premiers bénéficiaires.

Quand une entreprise réalise des bénéfices, trois possibilités s’offrent à elle : le réinvestir pour améliorer son outil de production ou préparer celui de demain, le reverser aux salariés sous forme de primes par exemple, ou alors rémunérer les actionnaires qui ont investi dans l’entreprise. Si ces trois éléments sont complémentaires les 40 plus grandes entreprises françaises ont très fortement privilégié la rémunération des actionnaires.

« De 2009 à 2016, sur 100 euros de bénéfices, les entreprises du CAC 40 ont en moyenne reversé 67,4 euros de dividendes aux actionnaires, ne laissant plus que 27,3 euros pour le réinvestissement et 5,3 euros de primes pour les salariés », résument les auteurs de l’étude.

La part des bénéfices reversée aux actionnaires est évidemment variable d’une entreprise à l’autre. mais sur les 30 entreprises étudiées (celles qui étaient déjà dans le CAC 40 en 2009), seules trois ont reversé moins du tiers de leurs résultats à leurs actionnaires. La palme revient à Arcelor Mittal qui a reversé, entre 2009 et 2016, 3,4 milliards d’euros de dividendes à ses actionnaires, alors même que l’entreprise a perdu plus de 7 milliards d’euros sur cette période. Suivent Engie, qui a versé 333% de ses bénéfices à ses actionnaires, puis Véolia avec 122%. Autrement dit : ces entreprises ont reversé davantage à leurs actionnaires qu’elles n’ont gagné d’argent.
Le taux de distribution de bénéfices en dividendes correspond à la part des bénéfices qui sont reversés aux actionnaires sous formes de dividendes. Si ce taux est supérieur à 100%, c’est que l’entreprise a davantage distribué de dividendes qu’elle n’a enregistré de bénéfices sur l’année.
Et sur ce plan, les grandes entreprises françaises apparaissent comme des championnes mondiales : la part des bénéfices reversés aux actionnaires est supérieure de 13 points à la moyenne européenne et de 20 points à celle des Etats-Unis. Même au niveau national, le comportement des grandes entreprises est singulier, puisque selon les dernières données disponibles (2009), les entreprises françaises dans leur globalité reversent seulement 27% de leurs bénéfices à leurs actionnaires, soit trois fois moins que la moyenne de celles du CAC 40 la même année.
Les salariés apparaissent comme les grands perdants du partage du profit des entreprises en récupérant uniquement 5,3%. Mais cette stratégie de forte rémunération des actionnaires apparaît critiquable car elle se fait au détriment de l’investissement.


Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Brèves

Droits humains et multinationales : à l’ONU, l’Europe fait de la résistance

lundi 22 octobre

20 octobre 2018 Par christophe Gueugneau pour Médiapart, extraits :
Pendant une semaine, le groupe de travail spécial de l’ONU chargé (...)

La Chine se met à vendre la dette américaine…Au risque de provoquer un krach mondial ?

vendredi 19 octobre

Par Nicolas GALLANT, extraits :

Taux d’intérêt, immobilier, croissance, actions, pays émergents… Des ventes massives d’emprunts (...)

Déménagement d’Artisans du Monde

mardi 16 octobre

Notre boutique du 13 rue des Carmes à Nancy est ouverte depuis un mois. Les travaux extérieurs sont terminés et l’organisation (...)

La terrible fuite en avant de la dette mondiale

samedi 13 octobre

lesechos.fr/ ERIC LE BOUCHER | Le 12/04/18 , extraits :
Les craquements inquiétants qui se font entendre dans les bourses mondiales, ces (...)

Le prix Nobel d’économie revient à deux Américains pour leurs travaux sur le lien entre économie et climat

jeudi 11 octobre

Ludovic Dupin avec AFP pour Novethic,extraits :

Le jour où le groupe d’experts onusien du climat, le GIEC, lance une alerte mondiale (...)

Economie humaine

jeudi 4 octobre

Par antoine Reverchon pour Alternatives économiques, extraits :

Deux ouvrages visent à offrir un programme économique « clé en (...)

1,27 milliard pour les 0,01% les plus riches : le gros cadeau de Macron enfin chiffré

jeudi 27 septembre

Par Emmanuel Lévy pour Marianne, extraits :
Le Laboratoire sur les inégalités mondiales, notamment dirigé par Thomas Piketty, a (...)