Lettre d'information du 26 avril 2018

Voici la lettre d'information en version "15 jours"

Samedi 12 mai à 16H à l’espace Jean Jaurès à Tomblaine,
Table ronde militante organisée par l’UFAL en partenariat avec le réseau salariat.
En présence de Bernard FRIOT et Olivier NOBILE}

.
Entrée libre

Agenda d'ATTAC-54, du 26 avril au 11 mai

Réunion du collectif Le Bien Commun

Jeudi 26 avril à 20H
au CLID - 29, rue Guilbert-de-Pixérécourt, à Nancy
(ancienne école des Grands-Moulins, au bout de la rue de Dieuze – Lignes 1 et 7 : arrêt Saint-Georges)
Après le test de rupture de charge au vélodrome du mercredi 18 avril, avec la participation de 80 personnes, après le débat sur le renouvellement de la ligne 1 au conseil métropolitain du Grand Nancy le 20 avril dernier, nous avions convenu de nous retrouver pour discuter des suites de nos différentes actions.

Texte avec signataires de l’appel.


Le Collectif d’associations de défense des usagers, des transports et de l’environnement regroupe ATTAC 54 ; Consommation, Logement et Cadre de Vie 54 (CLCV) ; le Collectif nancéien pour une régie publique des transports en commun et pour leur accès gratuit ; Entente pour la Défense de l’Environnement à Nancy (EDEN) ; Le Bien commun ; Résister & Agir en Moselle-etMadon (R&Agir) ; l’UD CGT 54 ; UFC – Que Choisir 54 ; l’Université Populaire et Participative de Vandœuvre (UP2V)

Collectif des associations de défense des usagers des transports et de l’environnement

La « consultation publique sur le renouvellement et l’extension de la ligne 1 » organisée par la Métropole du Grand Nancy a montré l’intérêt que les habitants de notre agglomération portent à leur réseau de transports en commun. Ceux qui se sont exprimés ont très majoritairement manifesté leur refus d’une ligne 1 au rabais avec rupture de charge au Vélodrome et leur volonté d’une desserte directe du plateau de Brabois par le futur tramway.

Aujourd’hui, avec la caution du « garant », qui a validé une consultation pourtant très orientée et transgressé son devoir de neutralité, les dirigeants du Grand Nancy s’apprêtent à faire adopter le principe d’une réalisation « en deux temps » : dans l’immédiat, une desserte du plateau de Brabois, à partir du Vélodrome, par des BHNS (bus à haut niveau de service) qui seraient remplacés ultérieurement par un tramway.

Ce soi-disant « phasage » équivaudrait en réalité à un report sine die de la desserte de Brabois en tramway. On se souvient de la promesse faite il y a 20 ans, lors de la mise en place du tram Bombardier, d’une desserte du boulevard de l’Europe qui n’a jamais été réalisée. De plus, le transfert des passagers du tramway au BHNS et inversement – dont la faisabilité n’est pas acquise et qui poserait d’énormes problèmes de circulation – nécessiterait en tout état de cause des aménagements très importants au Vélodrome, représentant des investissements coûteux qu’il est impensable d’effectuer pour seulement deux ou trois ans. Si elle n’est pas réalisée en même temps que le reste de la ligne, la desserte de Brabois en tramway ne le sera donc jamais.

Or, la montée à Brabois n’est pas une question spécifique aux habitants de Vandoeuvre : les salariés de l’hôpital, les patients, les visiteurs, les étudiants et les employés du technopôle viennent de toute l’agglomération et bien au-delà. Le Grand Nancy doit absolument respecter l’avis des habitants qu’il a lui-même sollicités et prolonger la ligne de tramway jusqu’à Brabois.

Cependant, la ligne 1 n’aurait sa pleine efficacité que si elle était également prolongée jusqu’aux entrées de l’agglomération à l’est (au Tronc qui fume, voire à Seichamps) et au sud (Roberval), afin d’absorber les flots de voyageurs venant de l’extérieur et de réduire la circulation automobile à l’intérieur. De plus, une branche Roberval-Vélodrome pourrait être l’amorce d’une future ligne desservant le boulevard des Aiguillettes, Villers, Laxou et le plateau de Haye, déchargeant ainsi cet axe majeur d’une partie de la circulation automobile.

La ligne 1, axe majeur de l’agglomération, n’est pas pour autant tout le réseau. Elle devra être raccordée aux communes et aux quartiers qu’elle ne traversera pas, grâce à des lignes efficaces aux fréquences de passage rapprochées, avec des correspondances rapides. C’est une véritable politique des mobilités en général et des transports en commun en particulier qu’il faut mettre en place, avec un double objectif :

– permettre aux habitants du Grand Nancy et à ceux qui viennent d’ailleurs de se déplacer facilement et dans de bonnes conditions, sans être entassés dans des véhicules bondés, sans attendre trop longtemps une correspondance, sans devoir participer à une foire d’empoigne au Vélodrome.

– réduire de façon drastique la circulation automobile afin d’améliorer la qualité de vie en décongestionnant les rues et en diminuant la pollution atmosphérique, tout en contribuant à la lutte contre le réchauffement climatique.

Les dirigeants de la Métropole doivent comprendre que l’amélioration de « l’attractivité » du Grand Nancy, qu’ils affichent comme l’alpha et l’oméga de leurs politiques publiques, dépend en premier lieu de la qualité de la vie sur ce territoire, à laquelle contribue fortement la qualité des services publics, dont les transports collectifs.

Nous savons bien que tout ne peut pas se faire tout de suite. C’est pourquoi il faut rompre avec les politiques « au coup par coup » et mettre en place un plan pluriannuel de développement du réseau de transports en commun.

Dans cette perspective, la priorité c’est la réalisation d’une ligne de tramway complète, du Tronc qui fume (voire Seichamps) à Roberval et Brabois. C’est pourquoi nous décidons de maintenir la pression sur les responsables du Grand Nancy pour qu’ils réalisent cette première phase d’un futur réseau étendu. Cela implique en particulier qu’ils respectent l’avis majoritairement exprimé dans la consultation publique en ajoutant au « tracé de base » du futur tramway la desserte de Brabois sans qu’il soit besoin de descendre de celui-ci pour monter dans un bus.

Ces 15 prochains jours, nous y participerons:

Cercle de silence RESF 54

Samedi 28 avril à 15H, Place Stanislas à Nancy. Toujours sans réponse de la préfecture : pour les familles présentes en France depuis 5 ans et plus, avec des enfants scolarisés pour les jeunes (...)

Réservation bus pour Paris - le 5 mai la fête à Macron

Pour faire suite à l’appel de la Bourse du travail lancé par François Ruffin et Frédéric Lordon pour une marche nationale le 5 mai à Paris, nous organisons un déplacement en bus au départ de Nancy, au (...)

Mouvement du 5 mai à l’appel de FAKIR et de Attac France

Appel au samedi 5 mai : faire sa fête à Macron ! Attac France soutient cet appel : Ce mercredi 4 avril, la Bourse du Travail à Paris était pleine à craquer, plus de 600 citoyens, syndicalistes, (...)

À voir également sur le site

Du revenu d’existence au salaire à vie : vrai danger ou alternative citoyenne ?

Samedi 12 mai à 16H à l’espace Jean Jaurès à Tomblaine,
Table ronde militante organisée par l’UFAL en partenariat avec le réseau salariat.
En présence de Bernard FRIOT et Olivier NOBILE}

.
Entrée (...)

Campagne Attac France - # 67 millions de victimes

Nous sommes 67 millions de victimes de l’évasion fiscale en France

Le sentiment d’injustice lié à l’évasion fiscale massive pratiquée par les multinationales, notamment celles du numérique, ne cesse de (...)

Accords de libre-échange : mobilisation contre la ratification du CETA

Campagne Attac France 30 mars 2018
La ratification du CETA (l’accord de libre échange entre l’Union Européenne et le Canada) instaurerait de fait une sorte de « Commission Transatlantique » où les (...)

Dicamba : l’herbicide de l’apocalypse

Pour remplacer le Roundup, l’entreprise Monsanto pousse un herbicide qui est 75 à 400 fois plus dangereux pour les plantes environnantes !!

Appelé Dicamba, il a été conçu pour tuer toutes les plantes sauf les (...)

Voir pour comprendre #6 : la Déclaration universelle des droits de l’homme (ft : Guillaume Meurice)

Amnesty international publie :

Le sixième épisode de "Voir pour comprendre" est consacré à la Déclaration universelle des droits de l’Homme. De quoi parle-t-on exactement ? Que trouve-t-on dans la Déclaration (...)

Procès #AppleContreAttac : Apple condamné, Attac agit pour « l’intérêt général »

Campagne 23 février 2018

L’ordonnance de référé opposant Apple à Attac a été rendue ce vendredi 23 février 2018 : Apple est déboutée de l’ensemble de ses demandes et est condamnée à verser 2 000 € à (...)

Action du 03 février 2018

Finance, démocratie, écologie, urgence sociale et inégalités

Quand les lanceurs d’alerte, les journalistes et les militants sont accusés.

Quand l’Administration Fiscale voit ses effectifs diminués de 25% (...)

Parutions ATTAC disponibles

Le comité local vous propose les derniers ouvrages d’ATTAC, ils sont disponibles sur simple demande :
TOUJOURS PLUS POUR LES RICHES

Manifeste pour une fiscalité juste (édition Les liens qui libèrent) sortira en (...)

Le Bien Commun N°4 - Les transports

Le numéro 4 du journal Le Bien commun est entièrement consacré aux transports, à l’occasion du débat public sur le renouvellement de la ligne 1.

Le collectif transports vous invite à vous exprimer sur cette (...)

La Sécurité sociale est en danger

Analyse récente des Économistes Atterrés sur le budget de l’État, qui présente un long développement sur le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité Sociale). Intitulée « 2018 : un budget de (...)

Les dernières Lettres d’informations d’ATTAC-France

Chaque mois, ATTAC France rassemble sous forme de Lettre d’information :

  • L’actualité du mouvement
  • Les nouvelles des campagnes
  • Les nouvelles publications
  • L’agenda militant
  • Et les dernières vidéos et (...)

Dernières publications

Appel à soutien à la ZAD

ZAD de NDDL : Après le geste de dialogue du mouvement, le gouvernement doit mettre fin aux menaces !
samedi 21 avril 2018, par Collectif, relayé (...)

Privatisations : une rente perpétuelle et sans risque pour le privé

19 avril 2018 Par martine orange pour Médiapart, extraits :

C’est un programme de privatisation calqué sur celui imposé par la Troïka à (...)

Liberté, égalité, fraternité : mise au point

L’ euro-député Belge Philippe Lamberts fait la leçon d’une manière magistrale à Emmanuel Macron au sein du Parlement européen.
Toutes les (...)

« L’argent magique » de Macron, pour les riches seulement

C’est doublement faux !
Dans le budget de 2018, le premier de sa présidence, Emmanuel Macron a su trouver 17 milliards d’euros d’argent public (...)

Campagne Attac France - # 67 millions de victimes

Nous sommes 67 millions de victimes de l’évasion fiscale en France

Le sentiment d’injustice lié à l’évasion fiscale massive pratiquée par (...)

Vous adhérez aux idées d’attac ? Adhérez à Attac !

Attac est une organisation à part : c’est un outil de réflexion et d’éducation populaire indépendant des partis et syndicats, et une association qui n’a d’autres ressources que l’énergie de ses militants, et les cotisations de ses adhérents.
Face aux enjeux actuels et à venir, donnons-nous les moyens de peser !

Adhérer à Attac,
c’est déjà agir !

- Vous pouvez adhérez dès maintenant, très facilement en adhérant en ligne ou téléchargeant le bulletin d’adhésion.

COMITÉ LOCAL ATTAC 54
 29 rue Guilbert de Pixerécourt - 54000 Nancy
Site : http://www.attac54.org/
Courriel :  attac54@attac.org